Accueil » High-tech » Un nouveau centre de cybersécurité et transparence a ouvert ses portes à Bruxelles

Un nouveau centre de cybersécurité et transparence a ouvert ses portes à Bruxelles

Huawei, l’un des principaux acteurs des télécommunications sur la scène internationale, a ouvert un nouveau centre à Bruxelles. Ledit centre est exclusivement dédié au domaine de la cybersécurité et a été inauguré pour faire taire les rumeurs concernant des tentatives d’espionnage des autorités chinoises. Dans un souci de transparence, Huawei a donc invité plusieurs intervenants du secteur à venir découvrir tous ses produits, matériels, équipements et solutions.

Huawei lance une campagne de transparence

Une nouvelle entreprise dédiée à la cybersécurité a récemment ouvert ses portes à Bruxelles (plus précisément le 5 mars). Elle a été inaugurée par Huawei dans le cadre d’une campagne de transparence. Plusieurs experts, entreprises industrielles, firmes gouvernementales, … d’Europe profiteront donc de l’occasion pour découvrir le code source du géant chinois. Ainsi, il sera par exemple possible de s’en servir pour créer un site de vente

À travers cette campagne, Huawei espère mettre un terme aux accusations, rumeurs et inquiétudes incessantes relatives à des tentatives d’espionnage. Plusieurs ingénieurs et analystes américains ont en effet affirmé que les services secrets de Chine utilisent les équipements de la firme pour espionner leurs communications. À cause de cela, ils ont catégoriquement refusé qu’elle participe à la mise en place de la future génération de réseau dans leur pays. Même si d’autres gouvernements (la Nouvelle-Zélande et l’Australie notamment) sont également contre l’implication de la firme, force est de constater que rien n’a encore été décidé en Europe pour le moment.

Un nouveau centre pour faciliter les communications et les échanges

Dans l’un de leurs communiqués, les responsables de Huawei ont tenu à préciser que les portes de leur nouveau centre sont ouvertes à tous les organismes de tests indépendants, agences gouvernementales, clients, … Ceux-ci pourront ainsi apporter leur aide sur des innovations, méthodologies de vérifications et normes de sécurité, effectuer des tests équitables, développer un site e-commerce …. tout cela dans le respect des standards en termes de cybersécurité. 

Il faut noter que le rôle principal du nouveau centre consiste à instaurer un climat de confiance entre l’entreprise chinoise et ses associés européens. Pour cela, il facilitera les communications et les échanges concernant les problèmes de la cybersécurité, toujours dans le cadre d’une campagne de transparence.  Pour information, d’autres centres du même type avaient déjà été créés au Canada (Toronto), Royaume-Uni (Londres), Allemagne (Bonn) et Chine (Shenzhen). 

Des tensions importantes existent entre le Canada et la Chine

Malheureusement, d’importantes tensions font tâche à cette initiative lancée par Huawei. En effet, les États-Unis ont obtenu l’accord d’extradition de l’un des dirigeantes de l’entreprise : M. Wanzho. Celle-ci vit en ce moment dans une résidence surveillée au Canada et a fait l’objet de plusieurs poursuites judiciaires.  La Chine n’a bien évidemment pas tardé à réagir et a qualifié cette situation de « grave crise diplomatique ». Dans la foulée, 2 ressortissants canadiens ont été arrêtés et accusés de tentative d’espionnage.

A propos de dZiGue

Passionné par le web et par toutes ses trouvailles, j'en partage quelques unes sur ce p'tit Actu'blog. WebDev chez Zpr.im, j'anime aussi le shopping-guide du Cantal ainsi que le site JolieFreebox.com qui propose différents fonds d'écran pour Freebox Révolution. Bonne lecture...

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*

CAPTCHA (Anti Spam) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge
Scroll To Top