Accueil » Actualité - Média » [Aurillac 08] Compagnies officielles du festival #2

[Aurillac 08] Compagnies officielles du festival #2

Festival d’Aurillac 2008, Gran Reyneta, ©Jordi Bover Rappel : Les dates de la 23ème édition du Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac sont du 20 au 23 Août 2008
Et en amont du festival (du 11 au 19 août), aura lieu « Les Préalables » !
On continu notre petit tours des compagnies officielles présentes cette année.
Déjà en ligne le Billet #1

Billet #2 » Gran Reyneta, Carnage Production, Cirque Trottola, De Jongens, Groupe Merci

» Gran Reyneta (Chili)) « Les cauchemars de Toni Travolta« , création 2008
Mise en scène par Royal de Luxe

Le père se prend pour John Travolta, la mère pour Lisa Minelli, ils auront 3 enfants. Voici l’histoire pas si tranquille de gens simples, fascinés par les vedettes d’Hollywood, vue à travers les rêves et la vie quotidienne du père.
Son téléphone portable est étonnant : il peut joindre au cours de ses cauchemars sa femme dans la réalité.
Deux destins se déroulent : l’un vrai, l’autre pas.
Lequel est réel ? Lequel est rêve ?
Images chocs, scènes mythiques et dérision pigmenteront ce mélodrame mythologico-musical où le spectateur doit trouver son chemin.

Durée : 1H20
Dates : les 18 août dans le cadre des Préalables et du 20 au 23 août


» Carnage Production (France) « Strada j’aime« , « Zeta« , « Cendrignon« , création 2008
Cendrignon
Travailler sur un conte et l’adapter pour la rue, ce ne sera pas la première fois, ni la dernière. La première version connue de “Cendrillon”, rendue célèbre pour nous autres occidentaux grâce à Charles Perrault et aux Frères Grimm, remonte en fait au IIIe siècle. Traversant l’Egypte, le Vietnam, l’Italie, c’est en Chine que nous nous attarderons : Notre héroïne, fascinée par “Kill Bill” (qu’elle a vu plus de 152 fois) a un sérieux penchant pour la pratique des arts martiaux et durant son temps libre, c’est-à-dire quand ses deux sœurs dorment, elle s’entraîne en secret sans savoir encore que ça lui sera salvateur. Bouffonnerie, cascades, combats, manipulation d’objets, effets spéciaux à 2 euros ridicules à souhait- les 3 comédiennes vont à leur manière vous conter 1700 ans plus tard que la méchanceté et l’injustice, omniprésentes autour de nous, ne sont pas irrémédiables…
Les Tréfort
A la suite d’une rencontre spectaculaire, un amoureux fou enclenche un processus de séduction pour séduire une femme ; une cour, une romance sous la fenêtre, c’est le mélange des ballets de séduction du paon désincarné et de la bécasse du marais poitevin. I l tentera par tous “ses moyens”, de faire descendre la belle de son balcon. Évidemment, ce n’est pas simple malgré l’aide d’un compère vite largué…
Les sentiments ne se commandent pas et ce spectacle en est la preuve.
Zeta la sirène
Zeta est le nom donné à cette sirène à cause d’une cicatrice de combat sur l’une de ses nageoires. Courbes de femme, mentalité de poisson prédateur croisé avec un monstre des abysses craignant la lumière du jour. Zeta fut capturée par hasard et la voici devant vous, quasi impossible à dresser, carnassière, intouchable et totalement immergée dans sa cuve ajourée pour les besoins de l’exhibition. C’est d’un véritable entre sort qu’il s’agit et nul ne pourra prétendre que c’est une supercherie. Cette sirène existe bel et bien ! Âmes sensibles s’abstenir…

Dates : “Cendrignon” du 14 au 17 août dans le cadre des Préalables et du 20 au 23 août
“Zeta” et “Strada j’aime” du 20 au 23 août Carnage Productions présentera également
“Dérapage”, “Domi and Claude” et “GIGN” du 20 au 23 août
Contact : Carnage Productions

» Cirque Trottola (France) « Volchok« 
Pas d’esbrouffe, pas de code, pas de repère non plus. Les artistes du Cirque Trottola privilégient l’émotion au spectaculaire, la surprise à la prouesse. En quête de vérité, ils convoquent l’enfance, jouent de l’art de la récup’ et font d’une dizaine de ballots de chiffons les agrès contemporains d’un cirque réinventé, débarrassé de son éclat mais pas de sa beauté. Leur univers est celui de la retenue, de la maladresse feinte, de ces petits riens sublimés. En ne racontant rien, ils disent tout ! Ces ballots ballotés, déplacés, portés, soupesés, lancés sont comme un fardeau commun…parfois pesant, parfois rassurant. Il est ce que l’on en fait et les artistes et musiciens du Cirque Trottola en font le monde. Le leur et le nôtre. “Volchok” (toupie en russe) donne le tournis et se joue de l’équilibre comme de la chute.
« (…) Faudrait l’offrir, le fourguer à quelqu’un. Il faudrait qu’il se perce et qu’il se délaisse doucement de son contenu, le long. Alors il s’allègerait sans le savoir et on l’oublierait, on oublierait qu’on porte ce paquet, ce ballot, ce fardeau (…) ». Bonaventure Gacon

Durée : 1H15
Dates : les 16, 18 et 19 août dans le cadre des Préalables et les 21 et 22 août

» De Jongens (Pays-Bas) « Under Construction« 
“Under construction” est un spectacle délirant créé par la jeune compagnie hollandaise De Jongens. En 50 minutes, 4 acteurs, 11 personnages et une superposition de vieux frigos, de machines à laver et de fours à micro-ondes dessinent une construction loufoque.
De quoi ?
Qu’importe !
Est-ce une farce, un leurre ?
L’enchaînement de scènes incongrues avec ses personnages hauts en couleurs révèle une certaine impertinence de créativité. Usant du suspens mais aussi de courage, improvisant parfois, De Jongens exploite tous les lieux et nous livre du spectaculaire.

Durée : 50min
Dates : du 20 au 23 août

» Groupe Merci (France) « Europeana« , Création 2008
Une brève histoire du XXe siècle, de Patrick Ourednik
Cela commencerait après une catastrophe qui serait celle du BUG DU MILLENIUM. Au passage du 31 décembre 1999 à l’an 2000, les compteurs électroniques auraient BUGGE et au lieu de passer au 1er janvier 2000 seraient revenus au 1er janvier 1900. Comme si le XXè siècle n’avait jamais existé !
Devant nous, des personnages rendus IDIOTS par ce trou de mémoire, tenteraient de restituer dans le DESORDRE l’histoire du XXè siècle, avec des raccourcis hilarants ou terrifiants. Par exemple dans une même phrase peuvent se côtoyer l’invention du soutien-gorge et la conception de l’art dégénéré, le positivisme et l’apparition de la poupée Barbie. L’idiotie pour contrarier la violence de notre monde !
Nous avons adapté le livre du poète tchèque Patrik Ourednik, qui a trouvé ce détour pour convoquer le siècle dans toute sa cruauté et son absurdité. Dans un ancien objet forain appelé Mur de la Mort, les spectateurs seront mis en situation de vertige ; nous leur souhaitons un bon tour de manège, avec étourdissements salutaires !

Durée : 1H20
Dates : du 20 au 23 août

A suivre…

Crédit photo : Festival d’Aurillac 2008, Gran Reyneta, © Jordi Bover
Association Eclat : Aurillac.net

A propos de dZiGue

Passionné par le web et par toutes ses trouvailles, j'en partage quelques unes sur ce p'tit Actu'blog. WebDev chez Zpr.im, j'anime aussi le shopping-guide du Cantal ainsi que le site JolieFreebox.com qui propose différents fonds d'écran pour Freebox Révolution. Bonne lecture...

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*

CAPTCHA (Anti Spam) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Activer CommentLuv pour promouvoir vos articles.

Scroll To Top